Version imprimable

 

- 1939 : Madame CREAC'H, une pharmacienne , découvre des galettes de Spiruline séchée le dihé  au Tchad. Elle ramène en France quelques échantillons pour les faire analyser.

- 1940 : Pierre DANGEARD, botaniste et algologiste français, identifie la Spiruline et mentionne pour la première fois son utilisation alimentaire dans le bulletin de la société linéenne de Bordeaux.

- 1959 : L'anthropologue  yves Brandily, il publie dans "Sciences et avenir" un article sur ces galettes séchées : "Depuis  des lustres, une tribu primitive du Tchad exploite ma nourriture de l'an 2000". Mais faute d'observation au microscope, il la confondue avec la chlorelle.

- Dans les années 1960 :

 Au Tchad : Jean LEONARD, botaniste , confie un échantillon de Dihé à son confrère P. COMPERE. Ce dernier l'identifie comme de la Spiruline.

Au Mexique : Découverte de la Spiruline dans le lac Texcoco,

- 1962 : Geneviève CLEMENT continue les recherches sur la Spiruline et demande des fonds à l'Etat pour se rendre au Tchad.

- 1967 : W.H.O. (The World Health Organisation), l'O.M.S  et l'UNICEF reconnaissent les propriétés de la Spiruline.

- 1969 : Ripley D. FOX entend parler de la Spiruline. Avant-gardiste sur l'idée de nourrir la planète à partir de micro algues, il en fait son premier objectif, il crée son propre laboratoire et mettre au point des techniques simples permettant de la produire dans des pays en voie de développement.

- 1970 : Le premier rapport traitant de la Spiruline par le Docteur Hiroshi NAKAMURA, microbiologiste et président du Comité de développement de la Spiruline au Japon. Ce rapport, publié en 1978, dans l'ouvrage du Docteur Christopher HILLS, [fondateur de l'University of the trees et Président de la Microalgae International Union], intitulé "Food from sunlignt", relate les bienfaits de cette algue pour l'être humain.

- 1973 : Le Docteur Ripley D. FOX  cultiver de la Spiruline en Inde et développent leur projet au Sénégal, au Togo, au Pérou, au Vietnam, en Chine afin de combattre la malnutrition au niveau mondial.

Lors de la Conférence Alimentaire Mondiale, l'O.N.U. salue la Spiruline comme étant le "meilleur aliment pour l'avenir".

- Le professeur NAKAMURA est invité par les responsables d'un programme spatial russe à étudier un système de production alimentaire pour les astronautes de la NASA basés sur une station lunaire. Grâce à cette mission confiée au Professeur NAKAMURA, les recherches sur la Spiruline appartiennent au domaine public.

- L'Institut Carnégie de Washington et l'Université de Stanford en Californie ont entrepris à leur tour des recherches sur la Spiruline. Ils souhaitent savoir si, dans le futur, la Spiruline pourrait être utilisée comme nourriture.

- 1984 : Le Conseil Supérieur d'Hygiène Publique en France donne un avis favorable pour la consommation humaine de la Spiruline.

 

   SOURCE :  http://spiruline-des-iles-dor.com/index.php?option=com_content&task=view&id=98&Itemid=1

 

Retour à l'accueil