endant des années j’ai traîné une vieille paire de converse que je garde comme une relique.
Elles ont tout fait et tout vu.
J’ai longtemps aimé voyager seule avec le frisson que cela procure.
L’inconnu et la découverte.
😬Manger strictement local (pour faire des économies).
😲Chercher un endroit Sécure pour dormir.
🤩Parcourir un peu au gré du vent de nombreux pays.
✔️Il y a deux rencontres qui m’ont profondément marquée.
👉La première est au Népal dans la mythique Katmandou avant le tremblement de terre. Un vieux moine m’a parlé plus d’une heure sans que je ne comprenne rien dans une brume d’encens, mais j’en suis ressorti apaisée.
Je garderai toujours en mémoire son sourire plein de #bienveillance.
👉La seconde rencontre est au Burkina Faso, sur une si célèbre piste de latérites.
j’attendais un bus, qui n’est jamais venu sous un manguier.
Pas très loin de moi un homme debout avec outil en bois très rudimentaire regardait sa parcelle.
Terre sèche, dure ou une maigre production de maïs faisait son désespoir.
J’ai été frappé de voir son regard, qui disait toutes les peines du monde.
A ses pieds un enfant qui devait avoir deux ans et sa femme.
Immobiles.
Statues de sel, statues de misère.

 

Comme souvent au Burkina c’est en parler français qu’il m’a posée une question « comment tu ferais toi pour donner à manger à ton enfant »
Que dire ?
Rien.
A ce moment-là je n’avais pas de réponse.
Mais quand je suis rentrée en France mon grand-père qui était très âgées et à qui j’avais fièrement parlé de #permaculture et #agroécologie m’a dit en souriant
Tu n’as rien inventé. (il m’a un peu vexée mon pépé !)
« Ma petite : C’est juste l’agriculture comme avant, comme moi quand j’étais à la ferme. »
𝗖𝘂𝗹𝘁𝘂𝗿𝗲 𝗿𝗮𝗶𝘀𝗼𝗻𝗻𝗲́𝗲, 𝘂𝗻 𝗽𝗲𝘂 𝗱’𝗲𝗮𝘂.
Cet homme au Burkina Faso je ne l’ai jamais revu, je dois reconnaître que je ne sais pas vraiment où j’étais à ce moment-là.
Le bus n’est jamais passé.
Sa vie à lui doit continuer.
C’est cela qui m’inspire chaque jour pour avancer dans les petits bourgs avec lesquels nous travaillons. #humanitaire
Chaque jour est un challenge et nous devons réussir donner le meilleur de nous-mêmes nous qui avons tout.
😡Mon dernier message s’ adresse à vous qui ne connaissait pas le terrain.
Vous qui êtes réticent à ouvrir votre portefeuille : cherchons cet homme au bord de la route.
🙏Vous comprendrez mon acharnement.
Retour à l'accueil