Temporalité.
Aujourd’hui je voudrais juste faire une réflexion pour répondre à une question qui m’a été posée. Nous ne postulons plus aux gros donateurs car la flexibilité  n’est pas vraiment possible.
Dans le cadre du fonctionnement de  notre micro O.N.G. nous avons un atout :  c’est l’extrême réactivité et flexibilité de l’équipe.
Nous communiquons très rapidement entre nous, pas besoin de longue réunion du CA pour décider/signer/mettre en œuvre.
 C’est ainsi qu’entre le moment ou nous avons reçu notre dernière dotation et la fin des travaux il ne s’est écoulé que 3 semaines.
En amont tout était prêt bien évidement (devis etc.).
Cela n’est possible qu’avec une petite structure et des fonds « directs » d’entreprises notamment.
En temps normal il y a trop de décalage ente la période de la demande et l’obtention des fonds.
Je comprends très bien qu’il est long et complexe pour les gros organismes de dotations de gérer des demandes d’enveloppes.
Mais cela est complexe à gérer sur le terrain quand sur le terrain la misère est grande.
Les personnes vulnérables ont des besoins immédiat. Nous devons donc jongler avec les fonds disponibles ce qui n’est pas toujours possible en fonction de leur affectation prévue par dossier.
Dans notre cas la bienveillance à notre égard des Fondations/ donatrices nous donne cette souplesse.
Seul compte le résultat final.
#bienveillance #entreprises
On attends de bonnes nouvelles....
Retour à l'accueil