Ma question sur a suscité beaucoup  de réponse sur link et prés de 2000 vues. La participation de sociologue et d'anthropologue

J'en suis flattée. 

Un extrait intéressant : la contribution de Louis Belval

 
"J'ai été confronté à ce genre de débat. Ex : au Burkina Faso, de nombreuses personnes préfèrent balayer leur sol avec un balai traditionnel qui les oblige à se plier en deux plutôt que d'utiliser un balai "moderne" muni d'un manche...
Vous voulez opter pour votre solution pour de nombreuses raisons évidentes : méfiance ! d'une culture à l'autre, ce qui est évident pour les uns ne l'est pas du tout pour les autres. Et comme ce qui est évident est évident, spontanément, on n'en parle pas.
Une première idée pourrait être de vérifier que toutes vos raisons ont bien été verbalisées et expliquées.
Une autre idée : qu'est-ce qui rend votre solution évidente pour vous ? Une certaine idée du travail bien fait ? Une certaine idée du bien être ou de l'efficacité au travail ? Une approche économique, rationnelle ? Autre chose ?
Ce questionnement pourrait mettre en lumière deux choses :
1) Le fait que peut-être, ce qui vous parait évident au premier abord ne l'est peut-être pas tant que ça, tout compte fait...
2) La somme des différences culturelles qui séparent leur point de vue du vôtre. Si la finalité de ce projet est de servir les populations locales, ne vaudrait-il pas mieux privilégier leur approche et leur conception des choses ?"
 
Nous sommes en pleine réflexion, l'idée est de ne pas donner plus de travail aux population avec des bassins....tout en respectant culture et tradition.

 

Retour à l'accueil