Il y a seulement je découvrais comme beaucoup les vertus de l #’Artemisia. Notre O NG  #Tamounte a rejoint la grande famille de la Maison de l’Artemisia @Lucile Cornet-Vernet et sur nos parcelles poussent aujourd’hui cette fabuleuse plante anti-paludisme.

Notre objectif est d’aider les populations isolées à se soigner seul sans avoir à acheter  que ce soit dans la mesure du possible et à se nourrir sur  leur terre dignement.

La lutte contre le #paludisme n’est qu’un des volets de notre programme de développement, au  côté du moringa et des plantes aux vertus médicinales, nos plants d’Artemisia ont trouvé logiquement leur place.

Nous sommes fières de voir pousser nos plants à Vuur  Sanguié grâce aux installations mises en place par notre ONG : forage, château d‘eau, goutte à goutte. Demain une seconde parcelle va être confiée à un autre village.

Nous n'allons pas organiser d'évènement sur notre site, mais nous participons de coeur avec les beaux évènement  organisés un peu partout.

Chaque année 300 millions de personnes sont atteintes du paludisme et tue plus de 3000 personnes par jour, en Afrique subsaharienne. Le taux de mortalité dû au paludisme est d'au moins 85% en Afrique, de 8% en Asie du Sud-est, de 5% dans l'Est de la Méditerranée et de 1% dans l'Ouest du Pacifique.

Actuellement, environ 40% de la population mondiale habitants des pays les plus pauvres du monde pour la plupart sont exposés au paludisme.

Le paludisme, une maladie transmise par un moustique, est responsable de plus d'1 million de décès d'enfants par an - la plupart d'entre eux ayant moins de cinq ans. Quatre-vingt-dix pour cent des décès surviennent en Afrique, au sud du Sahara. Le paludisme est la première cause de mortalité infantile en Afrique. Sur les dizaines de millions qui survivent à cette maladie, un bon nombre sont handicapés physiquement et mentalement.

Le paludisme tue un enfant africain toutes les 30 secondes.

Une tisane suffit.
 

 

 

Retour à l'accueil