Une journée de plus à Vuur au Burkina Faso.

Une journée pas ordinaire.

Un pas de plus vers la renaissance de cette terre sèche.

Atelier "fosse à compost".

Au Sahel, les aléas climatiques combinés aux actions de l’homme (déforestation, feux de brousse, etc.) ont contribué à la dégradation des terres avec comme conséquence la baisse des rendements agricoles.

👉 Notre atelier a donc du sens, les objectifs nombreux.

◼️Avoir de l'engrais naturel.

◼️Recycler tout ce qui est recyclable.

◼️Zéro dépense dans des engrais issus de la chimie.

◼️Pas de pollution de la nappe phréatique.

◼️Une "forme" de label bio.

👉  La méthode ?

 ◼️Des déchets végétaux : Paille, feuilles d’arbre mortes, résidus de récolte.

◼️Des déchets ménagers : épluchures de légumes.

◼️Des déchets d’origine animale : défections des poules, ânes.

◼️ Un suivit strict notamment de l' humidité et de la température.

Toutes les femmes se pressent à l'atelier. Nous avons dû faire deux groupes.

Un gros travail néanmoins mais qui portera ses fruits.

#agroécologie #moringas #artemisia #nutrition

Sika KABORE Naminata kab Marie Auberville Tuna Bas

Retour à l'accueil